Que manger après un vomissement ?

Après un épisode de vomissements, le système gastro-intestinal a généralement tendance à refuser les aliments liquides et solides. Il s'agit d'une réaction physiologique et tout à fait normale, qui se poursuit pendant un certain temps après le vomissement.

Bien qu’il soit conseillé de ne pas forcer l’organisme à introduire quoi que ce soit pendant la première phase suivant les vomissements, car le jeûne aide à mettre fin au symptôme, il est tout de même bon de s’assurer que les liquides perdus sont récupérés pour éviter une déshydratation dangereuse.

Importance de la réhydratation

L’hydratation du corps après un épisode de vomissement implique l’introduction de petites quantités de liquide, qui peuvent être de l’eau pure, un thé léger, une tisane au gingembre ou un mélange d’eau avec une cuillère à soupe de sucre et une de sel, ou encore une tasse d’eau bouillie avec un zeste de citron.

Si le système digestif accepte cette première approche de régime liquide, on peut prendre une tasse de bouillon tiède après environ une heure, car il contient une forte concentration de sel qui aide à restaurer les pertes causées par les vomissements.

Une soupe de légumes peut également être un bon choix pour reconstituer l’organisme, car elle est riche en vitamines et en minéraux.

Aliments autorisés après des vomissements

Dans les premiers temps qui suivent les vomissements, il est préférable d’éviter les aliments solides qui sollicitent davantage le système gastro-intestinal.

Ce n’est qu’à un stade ultérieur qu’il est possible de procéder au régime BRAT. Il s’agit d’une méthode traditionnelle souvent utilisée après des vomissements : le régime BRAT est ainsi nommé d’après les initiales des mots anglais désignant les quatre aliments autorisés, à savoir la banane (B, banana), le riz (R, rice), la pomme (A, apple) et le toast (T, toast).

Grâce à sa forte concentration en potassium et à sa texture très douce, la banane est un aliment parfait pour aider l’organisme à se rétablir après un épisode de vomissements.

Particulièrement digeste et riche en amidon, le riz peut soutenir le métabolisme après des vomissements.

La pomme est recommandée pour sa forte teneur en sucre, sa teneur en eau adéquate et son extrême digestibilité.

Enfin, le pain grillé a un bon pouvoir rassasiant et est rapidement assimilé, tout comme, en alternative, de simples crackers ou biscottes.

Les pommes de terre bouillies et bouillies sont également une bonne option pour leur pouvoir rassasiant et leur haute digestibilité.

Réintroduction progressive de tous les nutriments

Dans un premier temps, les aliments les plus facilement digestibles recommandés sont les glucides, qu’ils soient simples comme les sucres ou complexes comme l’amidon présent dans le riz et le pain.

Pendant la phase de réhydratation, des sels minéraux et des vitamines dissous dans un milieu liquide, qui est généralement de l’eau, peuvent être introduits.

Si l’organisme est capable de retenir ces aliments, les protéines peuvent être prises dans de la viande blanche bouillie, notamment du poulet ou de la dinde, ou même dans du poisson maigre cuit à la vapeur comme la sole, le bar, le colin ou la truite.

Les graisses ne peuvent être ingérées que quelques heures après l’épisode de vomissement, car leur digestion est assez exigeante et prend beaucoup de temps, ce qui contribue à la fatigue du tube digestif.

Il est préférable d’introduire des sucreries très simples, comme des gâteaux aux prunes ou des biscuits secs, qui fournissent une énergie d’urgence sans trop solliciter la digestion.

Si la sensation de nausée persiste après les vomissements, il est tout de même conseillé de rester à jeun car le corps n’est pas encore prêt à faire face au processus de digestion.

Lire aussi Oubliez les injections, voici le comprimé d’insuline qui va révolutionner la vie des diabétiques.