Les ingrédients cosmétiques à éviter pendant la grossesse

Tu ne dois pas renoncer aux produits cosmétiques pendant la grossesse. Cependant, tu dois faire attention aux ingrédients, surtout pendant cette période. Nous te révélons ceux qu'il vaut mieux éviter.

Tout le monde sait que l’alcool, le tabac et les sushis sont tabous pendant la grossesse. Mais de nombreux produits cosmétiques contiennent également des ingrédients qui peuvent nuire au bébé à naître. Ceux-ci peuvent notamment pénétrer dans ton corps par les pores et entrer ainsi en contact avec l’embryon via la circulation sanguine.

C’est pourquoi il est si important d’examiner de près les composants de tes produits cosmétiques pendant la grossesse – justement parce que les femmes enceintes ont souvent une peau plus sensible en raison des changements hormonaux et que de nombreux produits cosmétiques promettent de les aider. Nous te révélons les types de cosmétiques auxquels il vaut mieux renoncer pendant la grossesse.

Cosmétiques pendant la grossesse : attention à ces ingrédients

Pendant la grossesse, tu devrais vérifier attentivement les composants des produits cosmétiques.

Pendant la grossesse, il vaut mieux éviter les cosmétiques contenant les ingrédients suivants :

  • Rétinoïdes : vous connaissez peut-être les rétinoïdes sous le terme de rétinol. Le rétinol est souvent présent dans les produits cosmétiques pour le visage et est considéré comme un agent anti-âge. Cet ingrédient est apparenté à la vitamine A acide. Pendant la grossesse, tu ne devrais pas utiliser de produits cosmétiques contenant des rétinoïdes, car cet ingrédient peut provoquer des troubles du développement et des malformations. En cas de prise orale, par exemple comme remède contre l’acné, le risque est de 25 %. Si tu ne fais qu’appliquer le produit sur ton corps, le risque est évidemment moindre. Mais par précaution, tu devrais quand même renoncer complètement au rétinol. Les rétinoïdes se cachent également sous les noms suivants dans les cosmétiques : palmitate de rétinyle, acide rétinoïque, rétinaldéhyde, adapalène, trétinoïne, isotrétinoïne et tazarotène.
  • Parabènes et triclosan : les parabènes sont des conservateurs qui permettent de conserver les cosmétiques. Cependant, leur structure chimique est similaire à celle de l’hormone sexuelle féminine, l’œstrogène – c’est pourquoi ils sont soupçonnés de déséquilibrer le système hormonal. Il n’existe certes pas encore d’études à long terme sur les effets chez l’homme. Néanmoins, il est préférable d’éviter les produits cosmétiques contenant des parabènes pendant la grossesse, par mesure de sécurité. Il est également préférable de renoncer à l’agent de conservation triclosan, car on suppose que ce composant peut avoir un effet néfaste sur les bébés à naître. En outre, une étude américaine à long terme a établi un lien entre la présence de triclosan pendant la grossesse et le début précoce de la puberté chez les filles.
  • Phtalates : ces plastifiants se trouvent par exemple dans les shampoings, les vernis à ongles et les crèmes solaires. Ils sont soupçonnés de provoquer le cancer. On suppose également qu’ils favorisent l’hypertension et le diabète et qu’ils peuvent avoir un effet toxique sur l’embryon. Des scientifiques de l’université de Leipzig et du Centre allemand de recherche sur le cancer ont découvert que les enfants risquent de développer de l’asthme si leur mère a été exposée aux phtalates pendant la grossesse et l’allaitement. Sur la liste des ingrédients, tu peux reconnaître les plastifiants à la terminaison « -phtalate » ou aux abréviations DEP et DMP.
  • Parfums : Il faut bien choisir des produits cosmétiques sans parfum pendant la grossesse. En effet, les parfums artificiels ainsi que certaines huiles essentielles peuvent nuire à l’embryon, car ils ont un impact sur la capacité de reproduction des embryons masculins et peuvent déclencher des allergies. Des huiles comme l’anis, le fenouil, le romarin, la cannelle ou la verveine peuvent même déclencher des contractions prématurées. De plus, pendant la grossesse, l’odorat est souvent très sensible et les odeurs fortes peuvent être désagréables. Tu devrais également éviter les produits cosmétiques contenant des parfums pendant l’allaitement, car les bébés peuvent également y être très sensibles.
  • Hydroquinone : l’agent de blanchiment chimique utilisé pour éclaircir les taches de pigmentation ne peut plus être utilisé dans les produits cosmétiques depuis 2001 dans l’UE. La raison en est son potentiel cancérigène. La substance reste toutefois autorisée en tant que médicament soumis à prescription médicale pour le traitement de l’hyperpigmentation. Des experts déconseillent en principe vivement les produits contenants de l’hydroquinone. Les femmes enceintes, en particulier, doivent absolument éviter l’hydroquinone : Comme elle peut passer dans la circulation sanguine, elle peut perturber le fœtus. En outre, l’hydroquinone peut être la cause de diverses allergies.
  • Tétracycline : cet ingrédient est souvent présent dans les produits cosmétiques destinés au traitement de l’acné ou d’autres problèmes de peau, car les tétracyclines sont un groupe d’antibiotiques. Cependant, étant donné que le corps d’une femme enceinte se désintoxique via le fœtus, cet ingrédient peut s’accumuler dans les os et l’émail des dents du bébé. University of Washington School of Pharmacy déconseille l’utilisation de la tétracycline pendant la grossesse.
  • BHA et acide salicylique : les cosmétiques contenant du BHA ou de l’acide salicylique sont souvent utilisés pour un peeling chimique censé rendre la peau éclatante de pureté. Selon le règlement européen sur les cosmétiques, la proportion d’acide salicylique dans les cosmétiques ne doit pas dépasser 0,5 %. Les cosmétiques contenant ces ingrédients sont particulièrement déconseillés pendant la grossesse : L’application sur la peau peut entraîner des dommages organiques chez l’enfant à naître.
  • Formaldéhyde : selon le règlement européen sur les cosmétiques, le formaldéhyde ne peut être contenu dans les cosmétiques que sous certaines conditions. Le formaldéhyde peut provoquer des allergies. Pendant la grossesse, il est soupçonné de provoquer des naissances prématurées ou d’être à l’origine de maladies cardiaques chez les nouveau-nés.

Cosmétiques pendant la grossesse : alternatives

Les cosmétiques naturels peuvent être une véritable alternative aux cosmétiques traditionnels.

Malgré ces ingrédients douteux, tu ne dois pas renoncer aux cosmétiques pendant la grossesse. Les cosmétiques naturels peuvent être une véritable alternative, et pas seulement pendant la grossesse et l’allaitement. Il existe aujourd’hui un grand choix de cosmétiques naturels, du dentifrice aux crèmes pour la peau, dans tous les segments de prix. Tu peux aussi essayer de fabriquer toi-même des cosmétiques à partir d’ingrédients naturels.

Lire aussi Les 3 meilleurs jouets pour occuper les enfants toute la journée